vendredi 16 avril 2010

RATON-LAVEUR

Le raton laveur adulte mesure 80 cm en moyenne avec des variations entre 60 cm et 105 cm. Les mâles sont plus grands et plus lourds que les femelles. selon les individus, queue comprise. La masse du raton laveur est comprise entre 3,9 et 9 kg en moyenne. Les individus les plus gros vivent dans les régions septentrionales (8,5 kg en moyenne au Canada) ; record jusqu’à 28 kg. Le poids fluctue selon la saison, atteignant un maximum à l'automne : sa masse peut alors augmenter de 50 % dans les régions situées au nord.La fourrure est généralement gris-brun, tirant plus ou moins vers le gris ou le brun. Le visage blanc porte de larges taches noires autour des yeux en forme de masque et une bande noire sur le nez. Quelques individus sont blancs, mais l'albinisme est très rare. La mue débute au printemps et peut s’étaler sur trois mois. Le pelage estival du raton laveur est court.La tête est large, le museau pointu, les yeux noirs et les oreilles courtes (4 à 6 cm). L’animal possède de longues canines comme tous les carnivores. Les pattes sont dotées de cinq doigts munis de griffes non rétractibles. Les pieds mesurent entre 100 et 125 mm.La queue du raton laveur est généralement longue de 20 à 28 cm et peut mesurer jusqu’à 40 cm. Elle compte 5 à 7 anneaux bruns ou noirs et son extrémité est toujours noire.Originaire d'Amérique du Nord et d'Europe, l’espèce occupe le sud du Canada et la majeure partie des États-Unis, du Mexique et de l'Amérique central, dans la zone intertropicale. Il est plus rare dans les Antilles. Il est absent de certains secteurs des Montagnes Rocheuses à cause de l’altitude, des désert et du Grand Nord canadien. En Europe, on le trouve en Suisse, en France, en Allemagne,en Belgique, aux Pays-Bas, au Danemark, en Autriche, en République tchèque, en Slovaquie en Biélorussie ainsi que dans les pays du Caucase. Il n'a jamais vécu naturellement au Japon.Le raton laveur fréquente la forêt mixte, la forêt de feuillus et les régions agricoles. On le retrouve en bordure des forêts, le long des cours d’eau et dans les marécages sous presque toutes les latitudes de l'Amérique du Nord . Il peut aussi vivre dans les parcs urbains et les banlieues.Le territoire du raton laveur varie entre 1 et 50 km2 en fonction des densité humaines. La femelle ne défend pas son territoire. La densité moyenne est de 4 à 20 individus par km2 sur les terres cultivées et jusqu’à 100 par km2 en ville. Le domaine vital d’un mâle compte entre 2 à 12 femelles en période de reproduction.

mercredi 14 avril 2010

GRENOUILLE

La grenouille d'élevage est principalement produite pour la chair de ses cuisses très appréciée des touristes en France.Les grenouilles sont parfois présentes dans d'étranges phénomènes : les pluies d'animaux.L'aspect de la grenouille a donné le nom familier que portent les plongeurs sous-marin dans leur costume de plongée : Homme-grenouille.Dans les contes, un prince ou une princesse ou une magicienne bienfaisante, transformés en grenouille (ou crapaud) par le sortilège d'un magicien ou d'une fée attendent qu'on les délivre de leur sort, en général par un baiser. Exemples : La Princesse Grenouille, le Roi Grenouillet, etc. Jean-Pierre Brisset a démontré par des calembours en français que l'homme descendait de la grenouille (coa = quoi ?). Il a été élu Prince des Penseurs pour l'ensemble de son œuvre en 1912. Il sera l'un des auteurs fétiches de Marcel Duchamp et d'André Breton.Les bébé grenouille son appeler les ''Têtard''

samedi 12 décembre 2009

CHEVAL

La couleur des poils et des crins du cheval constitue sa robe. La robe d'un cheval représente la couleur de celui-ci. Les robes sont très variées et sont un moyen d'identification.Les chevaux qui possèdent des taches, sur les membres ou sur la tête, dont la taille et la forme peut varier, sont des facteurs d'identification. Des termes précis existent pour décrire ces taches.Les chevaux sont des mammifères et ont toujours le sang chaud biologiquement parlant. Toutefois, les termes de « cheval au sang chaud », «cheval au sang froid», « proche du sang », demi-sang et son équivalent « warmblood » sont utilisés pour décrire le tempérament de cet animal, et non pas la température de son corps.Il existe plus de 300 races de chevaux dans le monde aujourd'hui.

jeudi 10 décembre 2009

KANGOUROU

Le kangourou est un marsupial de la famille de macropodidés.La plupart des kangourous sont herbivores, mais certains d'entre eux sont aussi insectivores.Ils sont actifs surtout au crépuscule et la nuit. Leurs prédateurs sont les dingos et les chiens, depuis que leur principal prédateur, le thylacine, a disparu. Lorsque la nourriture manque, des aigles se groupent pour les chasser ainsi que des reptiles pour les plus petites espèces. Pour combattre les chiens, une de leurs tactiques favorites est d'aller dans l'eau et de noyer l'assaillant ; ils peuvent aussi utiliser leurs pieds pour des combats à la savate.Ils n'ont pas de cri particulier, bien qu'ils puissent grogner ou émettre un son ressemblant à une toux. Dans certains cas, ils peuvent souffler, un peu à la manière des chats.Cependant, le son le plus courant que les kangourous produisent est celui de leur pattes frappant fortement le sol pour prévenir leurs congénères d'un danger.On les trouve exclusivement en Australie (sur le continent et en Tasmanie), ainsi qu'en Nouvelle-Guinées pour les kangourous arboricoles. On estime les kangourous d'Australie à quarante millions. Les kangourous sont nocturnes. La queue du kangourou lui sert de trépied au repos, et de balancier quand il saute : cette locomotion est appelée "crawl-walking" en anglais, littéralement "la marche rampante".


mercredi 9 décembre 2009

LYNX


Les lynx vivent préférentiellement dans les forêt boréales et mixtes à feuillage caduc ; le Lynx roux accepte un plus large panel d'habitats qui vont des aires semi-désertiques aux marécages humides de Floride bien qu'il préfère les forêts, mais contrairement aux autres espèces de lynx, il n’en dépend pas exclusivement. Le Lynx pardelle préfère les forêts de pins et la garrigue.Les proies capturées sont différentes selon les espèces. La plupart du temps, les lynx mangent de petites proies comme les lagomorphes ou les oiseaux. Le Lynx boréal est le seul à s’attaquer de préférence aux petits ongulés comme le chevreuil ou le chamois, bien qu'il arrive que le Lynx roux s’attaque aux Cerfs de Virginie et que le Lynx du Canada chasse le Caribou. Des cas de lynx spécialisés dans la chasse au mouton ont été rapportés.

RENARD

Il creuse également très bien ses terriers qui sont beaucoup plus gros que ceux des lapins et plus petits que ceux des blaireaux. Il se nourrit surtout de campagnols, de lapins, de poissons et de fruits en été mais aussi d'œufs, d'insectes et de charognes.Le renard atteint la vitesse maximale de 38 km/h. Une fois par an, au mois de mars, la renarde donne naissance à une portée de 3 à 5 petits, parfois plus suivant la population présente et la quantité de nourriture disponible. Ils ouvrent les yeux vers deux semaines et sont adultes vers trois mois. Les renardeaux restent environ six mois avec leurs parents.Les renardeaux ont comme prédateurs occasionnels l' l'aigle royal, le hibou grand-duc, le vautour et le lynx.

CHIEN


Les chiens, en particulier les plus grands et les plus musclés (Terre-Neuve, Boxer…) et les plus vifs (Berger des Pyrénées, terriers…) ont besoin d'espace et de jeu . À défaut d'un jardin où l'animal pourrait rester autant de temps qu'il le souhaite, il est recommandé de sortir son chien au moins quatre fois par jour (une fois toutes les six heures environ, c'est-à-dire deux fois moins qu'un humain allant aux toilettes) pendant une vingtaine de minutes environ, pour lui permettre de dépenser son trop-plein d'énergie, mais aussi et surtout pour éviter les infections urinaires, dues généralement à une trop longue stagnation de l'urine dans la vessie. Si l'animal ne peut être détaché parce qu'il s'enfuit, ayez une longue laisse.Comme pour tout animal domestique, il faut veiller à mettre de l'eau à disposition, jour et nuit, et en quantité suffisante. Cependant pendant les repas il faut penser à retirer la gamelle d'eau car l'ingestion d'eau et de nourriture rend celle-ci plus difficile. On pourra remettre l'eau environ un quart d'heure après le repas terminé.